Équipe

L’équipe organisatrice rassemble des professionnels du son et de l’image, du récit et du spectacle vivant. 

ADRIEN CHEVRIER

Formé dans différents champs disciplinaires des sciences humaines (l’histoire, la littérature, la science politique et surtout la philosophie politique contemporaine qu’il a enseigné à l’Université Paris 8 Vincennes/Saint-Denis), il produit (réalise) depuis trois ans des documentaires radiophoniques pour France Culture (des portraits pour l’émission Toute une vie, des reportages pour La Série documentaire ou des créations radiophoniques pour L’Expérience).

Il est par ailleurs membre fondateur, il y a quatre ans, d’un collectif de radio itinérant, le collectif MONOBLOC, qui a réalisé plusieurs éditions chaque année dans différents lieux depuis sa fondation : à Monoblet, à Marseille, à Dakar ou encore sur l’île de Lesbos, en Grèce. Il anime régulièrement des ateliers de radio, de création ou d’initiation aux outils radiophoniques.

 

BASTIEN COURTHIEU 

Très tôt, il travaille derrière, autour et pour la scène. Son parcours atypique, souvent autodidacte, le conduit à démarrer sur le tas pendant deux ans avant d’entrer au CFPTS (Centre de Formation Professionnelle aux Techniques du Spectacle) dont il sortira avec la mention du jury. Il se perfectionne alors comme régisseur au Théâtre du Rond-Point, à la MC93 de Bobigny, l’Odéon, l’Académie Fratellini et auprès de nombreuses compagnies indépendantes pour lesquelles, en parallèle, il signe les lumières. À partir de 2009, c’est aux côtés de James Thierrée qu’il fait ses armes. La Compagnie du Hanneton l’entraîne sur les routes pour sept années de créations et de tournées internationales saluées en 2014 par le Molière de la Création visuelle pour le spectacle Tabac Rouge. C’est alors qu’il intègre la direction technique du Théâtre du Rond-Point en tant que régisseur général, mettant désormais son expérience au profit d’une large équipe technique, coordonnant dans un même lieu trois salles et jusqu’à 6 productions par jour.

 

AURELIE DARBOURET

Aurélie Darbouret est journaliste et autrice. A partir d’une démarche collective d’écriture, elle développe des récits hybrides composés de témoignages, de paysages sonores, de documents d’archives et contemporains : Est-ce que je peux mettre mes ailes ?, installation à Grasse, 2019 ; Le Cantique des Moineaux (exposition urbaine), De la science confuse et de la vie secrète (création sonore immersive) et Les Sauvages (journal éphémère) à l’invitation des Archives départementales des Bouches-du-Rhône en 2021.

Par ailleurs, elle anime à Marseille des ateliers d’écriture, de pratique médiatique et de podcasts auprès de publics adultes et scolaires. Elle poursuit enfin un travail d’écriture en contribuant régulièrement à des revues documentaires et à des ouvrages collectifs.

 

SARAH LEFEVRE

Sarah est cofondatrice du collectif Transmission, école de radio libre à l’origine de La Cassette, café associatif et fabrique sonore basée à Aubervilliers en Seine-Saint- Denis. Productrice et réalisatrice radio, elle anime des ateliers d’éducation aux médias dans des collèges du nord de Paris. Pour Là-bas si j’y suis (France Inter) puis l’émission Si loin Si proche (RFI), elle réalise des grands reportages en France et à l’étranger sur l’histoire des mouvements sociaux (le retour à la terre après 1968, la Commune de Paris), la gentrification urbaine (Harlem, Barbès), les communs (Communs Communes). Depuis 2019, elle est membre fondatrice du Label Convergence et co-réalisatrice de sa première création, Légitime Violence (mention spéciale du Paris Podcast Festival 2020). 

 

LEA SIMENEL

Chargée de Production et de Diffusion au sein d’une structure de Développement Culturel et d’une Compagnie de Danse. Elle participe depuis plusieurs années à l’organisation de concerts professionnels (classique et jazz) et à la coordination d’un “Conservatoire de Musique à l’école”, réunissant 4500 élèves sur tout un territoire rural. Permettant ainsi aux élèves d’écoles élémentaires de bénéficier d’interventions chorales, par le biais de musiciens, intervenants chaque semaine dans les classes. Ce dispositif ayant pour but d’élargir l’accès à la culture dans les milieux ruraux et notamment la participation de ces élèves à de nombreux concerts accompagnés d’ensembles professionnels.

Autour des membres fondateurs du Collectif Ondes Sonores, l’association agrège une dizaine de membres actifs (principalement issus du monde de la création sonore ou professionnels de la radio) ainsi qu’une quinzaine de bénévoles – mobilisés lors du festival, mais aussi en amont.

Contactez-nous !

    Partenaires

    Ce projet est une initiative du collectif Ondes sonores, soutenu par :

    Nous soutenir

    Pour concrétiser ce rêve collectif, cette pause dédiée à l’écoute et à la création indépendante, il nous manque encore des fonds malgré les coups de pouces déjà reçus.

    Même un petit don, c’est nous soutenir et c’est ainsi :

    –  valoriser la création sonore, défendre ses auteurs
    –  nous permettre de réunir le B.A.-BA nécessaire à la diffusion
    –  pérenniser le festival dans le temps
    –  faire résonner les œuvres à travers le piémont cévenol et un jour au-delà

    Vous pouvez aussi faire tourner ce message, qu’il se répande telle une douce rumeur auprès de vos amis.

    Merci pour votre aide, votre générosité et à très bientôt !

    Suivez-nous

    Restez au courant de notre actualité :
    En renseignant votre adresse vous acceptez de recevoir notre newsletter. Nous ne diffusons pas vos informations à des sites tiers.